Clara Luciani, très affectée par les critiques : “Ça m’a pourri l’existence”

Clara Luciani est l’une des révélations de l’année 2019. Depuis son triomphe aux Victoires de la musique en février 2019, la jeune artiste remplit toutes ses salles et son album, Sainte-Victoire, est sur le point d’être certifié disque de platine. Si le succès commence à se faire sentir, la chanteuse de 27 ans doute toujours. Des tracas qu’elle a confiés à Télérama, dans l’édition du 27 juillet 2019.

Le succès – et encore, je trouve le mien très relatif – ne gomme pas les failles. Mon ego connaît des hauts et des bas ; il est parfois gonflé à bloc, parfois complètement à plat. Le moindre commentaire négatif sur le Net peut me faire vaciller. Ma soeur, dont je suis très proche, me conseille de ne plus les lire du tout. Pour l’instant, je n’y arrive pas“, explique Clara Luciani à nos confrères.

Click Here: ADELAIDE CROWS 2019 MEN’S HOME GUERNSEY

“C’est devenu une obsession”

On n’est jamais vraiment tranquille. Quand j’arrive le matin en festival, je sors du tour-bus en pyjama, et on me demande immédiatement des selfies, qui resteront pour toujours sur internet. Cela amène à développer une hyperconscience de son image, poursuit Clara Luciani. La limite entre vie publique et vie privée est d’autant plus difficile à poser que, pour ma part, j’ai toujours répondu aux sollicitations sur les réseaux sociaux.”

Ces nouvelles angoisses d’artistes ne sont pas forcément comprises de tous, notamment des amis de Clara Luciani. Heureusement, elle a pu développer des amitiés dans cette industrie. “Angèle, notamment. Quand quelque chose me mine, je l’appelle. Elle vit ce que je vis, puissance 1000, donc quoi que je lui raconte, elle est déjà passée par là. C’est important, car tout le monde ne peut pas comprendre cette drôle de vie“, conclut-elle. Un milieu vite anxiogène dans lequel Clara Luciani semble toutefois avoir trouvé ses repères.

Retrouvez l’interview de Clara Luciani en intégralité dans le dernier numéro de Télérama (n°3628).

Clara Luciani par Jrme Bonnet. En fvrier dernier, les Victoires de la musique sacraient Clara Luciani Rvlation scne. Depuis, elle trne la une des magazines, et sa chanson La Grenade, ode pop-rock fministe et frondeuse, est devenue l’un des plus gros succs de l’anne. Ce n’est pas ici qu’on s’en tonnera: son premier album, Sainte-Victoire, sorti au printemps 2018, nous avait d’emble sduits par son nergie musicale et ses propos intimistes aux chos socitaux. Mais il aura fallu du temps, presque un an, pour qu’il atteigne le grand public. Plus que d’autres, Clara Luciani connat donc les vertus de la patience. Cette enfant de la classe moyenne, qui a grandi Septmes-les-Vallons, petite commune sans histoire au nord de Marseille, aura trs tt nourri le dsir de devenir chanteuse. Comme un remde aux bleus de l’enfance. A force de tnacit, et avec le soutien du collectif La Femme (qu’elle a un temps intgr), de Raphal (qui l’a fait jouer sur scne), de Benjamin Biolay (qui lui a offert des premires parties), d’Alex Beaupain (qui l’a invite sur son spectacle Les Gens dans l’enveloppe), elle aura forg pas pas son destin. Pour enfin entrer seule dans la lumire, un peu comme une Alice dans le pays des merveilles. Aujourd’hui, 27 ans, Clara Luciani conserve un regard bloui sur ce qui lui arrive, succs mrit et rjouissant. Sans se perdre, elle le jure, dans le miroir aux alouettes du show-business. Avant d’tre, au ct d’Aya Nakamura, ce 19 juillet, la tte d’affiche des Vieilles Charrues elle s’est confie Valrie Lehoux. Son entretien est lire sur telerama.fr tout de suite ou mercredi dans Tlrama. @jjjbonnet pour @telerama @jesuisclaraluciani #claraluciani #music #musically #chansonfrancaise #lagrenade #applause #victoire #aixenprovence @melissaphulpin @sylviefarr @pierre.cornet @yanndernaucourt @flavstock @lesvieillescharrues @angele_vl @la_femme__musique @chantal.ambrosi @benjamin_biolay_ @alexbeaupainofficiel @ayanakamura_officiel Hair&makeup @audrey__loy__makeup PostProd @processusphoto

Une publication partage par Tlrama (@telerama) le

Leave A Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *