Gard : Un couple soupçonné d'avoir fait subir des sévices et des privations à un homme handicapé

Une enquête pour « réduction de servitude » a été ouverte par le parquet de Nîmes (Gard), après qu’un homme s’est réfugié auprès de la gendarmerie, dimanche, indiquant qu’il était victime de maltraitances, a appris 20 Minutes auprès du procureur.

Click Here: Chelsea soccer tracksuit

Cet homme de 56 ans, handicapé, s’est enfui de la maison où il résidait, à Pont-Saint-Esprit. Il aurait subi, a-t-il indiqué, un véritable calvaire : sa sœur et son beau-frère sont soupçonnés de lui avoir fait subir des sévices, des privations et des violences. Ils sont, en outre, soupçonnés d’avoir subtilisé sa pension de handicapé.

Ils nient les faits

Les deux suspects, qui ont été interpellés, nient les faits. Ils ont été placés en détention provisoire, en attendant leur jugement devant le tribunal correctionnel.

Selon le procureur, la « réduction de servitude », le fait de s’en prendre à une personne vulnérable ou en état de dépendance, est « rarement constatée, rarement établie et rarement poursuivie ». C’est puni d’une peine maximale de 10 ans d’emprisonnement.

Faits divers
Toulouse : Les gendarmes mettent fin au calvaire d’une femme séquestrée et victime de sévices sexuels
Justice
Tahiti : Un enseignant condamné pour avoir infligé des sévices physiques et psychologiques à ses élèves pendant 30 ans

Leave A Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *