Gaz, chômage partiel, trêve hivernale… Ce qui va changer au 1er juin en France

Ce mardi, nous sommes le 1er juin, et en plus des beaux jours qui reviennent massivement et de l’été qui promet beaucoup, plusieurs dispositions et tarifs changent. On fait le point pour vous.

Dernière ligne droite pour les impôts

Angoissé administratif, l’heure tourne pour faire votre déclaration des impôts. Si vous habitez dans un département entre le 20 et le 54, c’est même votre dernier jour, alors vous pouvez lâcher cet article et faire votre déclaration en ligne (la version papier s’est finie le 20 mai). Pour les départements supérieurs à 54, il vous reste jusqu’au 8 juin (et on vous rassure, c’est plus rapide que ça en a l’air). Si vous habitez entre les départements 1 et le 19, et bien…. C’est trop tard, il fallait la boucler mercredi dernier délai. Désolé !

Hausse du prix du gaz

Au 1er juin, les tarifs réglementés d’Engie augmentent de 4,4 %. Cette hausse est de 1,2 % pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 2,6 % pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 4,6 % pour les foyers qui se chauffent au gaz.

Baisse de l’indemnisation du chômage partiel

L’indemnisation du chômage partiel diminue nettement. Jusqu’à présent, les salariés concernés percevaient 84 % de leur salaire net et 100 % s’ils étaient au Smic. A partir du 1er juin, l’Etat ne versera que 72 % du salaire net, exception faites des secteurs protégés comme l’hôtellerie, le tourisme ou l’événementiel, qui continueront à percevoir 84 % de leur salaire net au moins jusqu’au 1er juillet.

Fin de la trêve hivernale

Les expulsions locales sont autorisées reprendre à partir du 1er juin. La trêve hivernale avait été prolongée de deux mois en raison de la crise sanitaire. Une décision très critiquée par les associations. 66.000 personnes seront concernées par les expulsions selon un communiqué de la Fondation Abbé Pierre.

Adieu le Grand Paris pour les vieux diesels

Les véhicules avec des vignettes Crit’Air 4 et supérieures, soit les plus vieux moteurs diesel et essence, ne pourront plus circuler en semaine à partir de ce mardi dans la zone à faible émission du Grand Paris.

Les véhicules particuliers (voitures ou deux-roues) et utilitaires légers classés Crit’Air 4, 5 et non classés ne pourront plus circuler la semaine entre 8h et 20h, hors jours fériés, dans un large périmètre situé à l’intérieur de l’A86 qui forme une large boucle autour de Paris. Concrètement, il s’agit des véhicules diesel Euro 1, 2 ou 3, immatriculés avant le 31/12/2005, et des véhicules essences immatriculés avant le 31/12/1996. Pour les poids lourds, autobus et autocars, cette interdiction est valable tous les jours de 8h à 20h.

Changement de la publicité sur YouTube

Révolution publicitaire sur Youtube, et pas vraiment dans le sens des créateurs, puisqu’il est désormais possible pour le géant numérique de mettre de la publicité dans n’importe quelle vidéo et sans rémunérer l’auteur de la vidéo. Les paiements versés par YouTube aux créateurs de contenus « seront considérés comme des royalties », précise le géant, qui a changé ses conditions d’utilisation.

Société
Fin de la trêve hivernale : « Jeter des personnes à la rue, c’est criminel », dénonce l’association Droit au logement
Politique
Coronavirus : Non, Emmanuel Macron n’a pas annoncé que « tous les enfants scolarisés seront vaccinés » en septembre

Click Here: highlanders rugby jersey

Leave A Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *