iMac 2021 : Et si l’ordinateur star d’Apple faisait (presque) l’unanimité ?

Lancé à partir de 1449 euros, le nouvel iMac d’Apple change de look. Plat, fin et coloré, il doit sa nouvelle ligne à la nouvelle puce M1 du constructeur.Rapide, doté d’un écran 4,5K et de six haut-parleurs, l’appareil est non seulement voué à devenir une station de travail mais aussi une station de loisirs.Gare cependant : la facture monte vite si l’on souhaite davantage muscler l’appareil.

Bleu, vert, rose, jaune, orange, mauve… il affiche la couleur. Avec le nouveau cru de l’iMac d’Apple, l’ordinateur se montre enfin. Lancé officiellement le 21 mai et disponible à partir de 1449 euros, le nouvel iMac a le soin du détail : même ses câbles d’alimentation et Lightning vers USB recouverts de tissus épousent le coloris de la machine !

Le modèle orange prêté par la firme à la pomme pour notre test a trouvé une place de choix dans le bureau où nous l’avons installé, malgré un coloris pour le moins audacieux. Mais c’est surtout le faible encombrement de l’appareil qui éclaire notre cadre de télétravail​ d’un jour nouveau.

Sapé comme jamais

Du haut de ses 24 pouces (61 cm), l’écran de l’iMac se limite à 1,15 cm d’épaisseur. C’en est ainsi fini des rondeurs arrières des ordinateurs de bureau d’Apple : le régime minceur opéré par la firme à la pomme permet à sa machine d’être totalement plate. Tout en aluminium, monté sur un pied à rotules qui permet de parfaitement l’orienter vers le regard, l’objet est d’une esthétique insolente.

Pour aller encore plus loin dans l’épure, Apple est même allé jusqu’à supprimer son propre logo en bas de l’écran (mais il l’a agrandi à l’arrière !). A force de faire place nette, le constructeur a même supprimé le lecteur de carte SD habituellement situé avec les ports USB de la machine. Mince, on va devoir acheter un adaptateur pour transférer les photos et vidéos tournées avec notre Lumix !

Nom de code : M1

La finesse de l’iMac n’est rendue possible que par la puce M1 du constructeur. Déjà présent sur les iPad Pro, MacBook Air, MacBook Pro et Mac mini, le processeur d’Apple Silicon possède des vertus qui n’en finissent pas de faire l’unanimité. Sa possibilité de miniaturisation des composants de la machine à laquelle elle est attelée, sa rapidité, sa capacité à ingurgiter d’importantes quantités de données, sa consommation moindre d’énergie sont systématiquement soulignées. Le saut en avant est frappant.

Click Here: cheap adidas women shoes

C’est ce que nous avons par exemple pu vérifier en effectuant du montage vidéo sur iMovie avec plusieurs flux 4K, ou en jouant à World of Warcraft : la fluidité est constante, la vélocité exemplaire. Rien à voir avec notre « vieil » et fidèle iMac acheté en 2017 et pourtant toujours bien réactif, mais à qui il arrive ponctuellement de « mouliner ».

Des pixels et des décibels

Face à l’écran de l’iMac 2021, la dalle Retina 4,5K (4480 x 2520 pixels) fait son œuvre. L’image semble d’une pureté jamais rencontrée sur un ordinateur grand public. L’arrivée de l’affichage True Tone, qui adapte la chaleur de l’écran aux conditions de lumière ambiante est un bel atout lorsque l’on travaille tard le soir, avec un affichage moins éprouvant sur la durée… Le traitement anti-reflet de la dalle est de son côté très efficace. On regrette cependant que l’écran soit encore entouré de bordures blanches. On rêverait de voir l’image filer à bords perdus.

Comblant certaines lacunes, et voulant visiblement faire de son nouvel iMac une véritable station loisirs, Apple l’a aussi équipé de six haut-parleurs. Bien que l’on n’égale ici pas le rendu sonore que pourrait être celui d’une barre de son, l’ordinateur ne démérite pas. Profitant de notre test, nous avons regardé le nouveau blockbuster Netflix, Army of the Dead, soit 2h28 d’action (ou presque) et de scènes aux effets sonores mortels. L’iMac a survécu (pas nous).

Le son restitué est assez brillant, avec de réelles nuances entre les graves et les aigus, des basses marquées (à défaut d’être profondes) et l’absence de distorsion, même à volume élevé. Pour le travail, une caméra Full HD 1080p est désormais associée à la machine et épaulée par trois micros directionnels. Nos premiers Zoom et autre Teams sont sans appel : interrogés nos correspondants ont affirmé nous « voir mieux » et ont souligné une « meilleure image ». « Tout le monde semble flou, sauf toi », s’est-on même entendu dire !

Le bien nommé magic Keyboard

Au quotidien, le clavier Magic Keyboard Bluetooth de l’iMac bénéfice d’une nouveauté de taille. Une touche Touch ID située en haut à droite permet d’un simple appui de déverrouiller l’ordinateur.

Nous, qui tapons notre mot de passe à de nombreuses reprises chaque jour, en avons immédiatement éprouvé les bénéfices. Même chose pour se délester enfin de tous ces mots de passe accumulés au fil des années pour accéder à tel ou tel site, ou pour valider un paiement.

Jusqu’à près de 3000 euros

Question budget, justement : le nouvel iMac est proposé à partir de 1449 euros. Une somme, certes, mais un budget modéré pour une telle bête de course qui dans l’état peut convenir à la plupart. Il faut cependant prévoir une petite rallonge. Fourni avec 256 Go d’espace de stockage et 8 Go de Ram, la machine peut rapidement voir son tarif grimper si l’on souhaite en muscler la version de base. Comptez 230 euros de plus pour 16 Go de Ram, 230 euros supplémentaires pour 512 Go de stockage, voire 460 euros pour 1 To. Même le trackpad est vendu à part (50 euros). En additionnant les options, le prix du nouvel iMac peut rapidement atteindre… 2954 euros !

High-Tech
AirTag: Le tracker d’Apple lance plusieurs pistes pour retrouver l’objet perdu
High-Tech
ZenBook Duo: Le second écran du nouveau PC portable d’Asus est-il plus qu’un gadget?

Leave A Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *