Johnny Hallyday : Son ultime projet pour lui et ses filles avant sa mort, révélé

Jusqu’à présent, Thierry Chassagne n’avait dit que quelques mots à la presse, en sa qualité “de producteur“, lors de la sortie du disque Mon pays c’est l’amour, du regretté Johnny Hallyday. Cette fois il se livre dans le JDD avec émotion sur l’homme, l’ami, l’artiste…

Un an après la mort du rockeur, le patron de Warner Music France sort donc du silence. “J’ai toujours pensé que seuls les artistes étaient légitimes pour s’exprimer dans les médias. Maintenant que l’effervescence est retombée, je voudrais parler sereinement d’un artiste hors norme“, dit-il au JDD pour expliquer sa démarche. L’occasion pour Thierry Chassagne de se souvenir de son ultime dîner avec Johnny Hallyday… “En septembre, à un dîner chez Apicius. Nous étions cinq avec Johnny, Laeticia, Rose [l’épouse de Thierry Chassagne, directrice du label ­Warner] et Sébastien Farran. Johnny, qui était d’ordinaire réservé, était beaucoup plus loquace que d’habitude. Il me montrait la maison qu’il voulait acheter à Tahiti pour être avec ses filles. Nous sommes restés plus longtemps qu’à l’accoutumée. J’avais l’impression qu’il ne voulait pas quitter le restaurant“, s’est-il souvenu.

Ce beau projet immobilier envisagé par Johnny Hallyday alors qu’il luttait contre le cancer, s’explique sans doute par le fait que le chanteur avait un coup de coeur pour ce coin de paradis. En effet, en 2016, alors qu’il se produisait avec la tournée Rester Vivant Tour, il avait fait escale à Tahiti, “sur l’île de mon idole, Marlon Brando“, disait-il alors sur Instagram. La dernière fois qu’il y était venu, c’était… dans les années 1970 ! Malheureusement, le rêve du chanteur d’offrir à ses filles Jade (14 ans) et Joy (10 ans) un joli bien à l’autre du bout du monde n’aura pas pu se concrétiser…

Si l’interprète d’Allumer le feu n’aura pas eu le plaisir de mener à bien ce projet, il serait sans doute heureux de voir le succès de son dernier disque. Thierry Chassagne dévoile les chiffres actualisés. “Nous en avons vendu plus de 1,2 million, dont 97% d’albums physiques. On a beaucoup parlé de l’image écornée de Johnny à cause des questions d’héritage (…) Cet album a permis aux fans de réentendre la voix de leur idole et de s’abstraire du tapage médiatique“, se réjouit-il.

Thomas Montet

Click Here: Real Madrid soccer tracksuit

Leave A Comment

Leave a Reply