« La Bataille des couples 3 » : « En regardant cette émission, on apprend sur l’amour », avance Elsa Fayer

La troisième saison de La Bataille des couples est lancée ce lundi sur TFX.À la présentation, on retrouve Elsa Fayer qui incarne le programme pour la première fois.Les candidats « ont été déstabilisés par la barre qui était assez haute, ils s’en sont rendu compte assez rapidement », confie-t-elle à 20 Minutes.

Sarah et Ahmed, Tiffany et Raphaël, Mélanie et Romain… Tous et toutes vont se livrer une lutte sans merci à partir de ce lundi pour la troisième saison de La Bataille des couples sur TFX. Tournée en République dominicaine, cette nouvelle édition met en scène dix binômes amoureux qui devront cohabiter puis s’affronter lors des épreuves orchestrées par Elsa Fayer. L’animatrice en dit plus à 20 Minutes à propos de ce rôle inédit et tease ce qui attend les téléspectateurs et téléspectatrices dans les semaines à venir.

Comment vous êtes-vous retrouvée à la présentation de La Bataille des Couples 3 ?

On me l’a demandé, tout simplement. C’est une émission que j’adorais. J’ai regardé un petit bout de la première saison et un grand bout de la deuxième. J’adore les jeux de téléréalité, il y a du mérite, de l’engagement, du dépassement de soi. C’est un peu l’accord parfait pour moi parce qu’il y a à la fois de la psychologie, du dépassement de soi et de l’effort, des épreuves, beaucoup de stratégie. C’est un mélange que j’ai un peu dans 10 Couples Parfaits et que j’ai apprécié retrouver même si l’envergure des épreuves est quand même beaucoup plus colossale.

A part votre présence, y a-t-il d’autres changements par rapport aux saisons précédentes cette année ?

Le jeu va être assez complexe. Il y a beaucoup plus de stratégies. Chaque jour, ils sont face à des options possibles dans leur jeu, ils vont vraiment devoir réfléchir à la meilleure stratégie et leurs alliés parce que le jeu bouge en permanence. Ce que j’adore dans ce genre d’aventure, c’est qu’ils ne maîtrisent pas les règles donc quand ils pensent maîtriser le jeu, une nouvelle information débarque. Ils ne sont pas dans une zone de confort, ils doivent réfléchir à toutes les options possibles donc ils se creusent la tête, ils se bougent le corps et se posent des questions sur leur avenir de couple. Ils ont tous relevé le défi avec beaucoup d’ardeur et de pugnacité donc j’avais face à moi de vrais sportifs avec un vrai mental de sportifs.

Les ingrédients de l’émission sont la compétition, la stratégie, l’amour et l’amitié. Quel dosage de tout ça a-t-on cette saison ?

Cette année, on a beaucoup de compétition. Nos candidats en couple sont vraiment arrivés pour gagner. Ils avaient envie d’en découdre, d’être élus couple de l’année. Il se trouve que, parfois, les premiers sont les derniers, que les derniers sont les premiers donc ils ne peuvent jurer de rien. Ils ont été déstabilisés par la barre qui était assez haute, ils s’en sont rendu compte assez rapidement. On était beaucoup dans la compétition mais saine. L’amitié est importante dans ce jeu. La vie en communauté n’est pas simple pour tout le monde, encore moins quand on est en couple parce que c’est déjà une petite unité. C’est vraiment la différence que j’ai ressentie avec mes précédentes émissions. Ils arrivent en force, à deux, fiers du couple qu’ils représentent avec l’envie de montrer aux gens que ce sont eux les meilleurs. Sauf que ça se joue sur la longueur donc il faut tenir la pression et passer toutes les difficultés les unes après les autres.

Il y a beaucoup d’amis dans la villa cette année, mais certains ont des amis qui sont parfois les ennemis des uns et des autres. C’est un peu compliqué niveau ambiance, non ?

Quand on arrive dans un jeu et qu’on connaît déjà certaines personnes, on se dit que c’est super parce qu’on a des alliés. La seule chose, c’est que vos alliés ont parfois d’autres alliés avec qui vous vous entendez moins. La stratégie est quand même très présente dans cette aventure où il faut, à la manière de Koh-Lanta, avoir de sacrés alliés pour espérer franchir les cérémonies sans être éliminé. Il y a vraiment un jeu de séduction en parallèle de la compétition mais elle apporte aussi beaucoup à la stratégie parce qu’un couple performant est un couple qu’on a envie d’avoir dans son équipe. Au début, il y a des tractations secrètes qui se font où, parfois, certains couples ont plus intérêt à éliminer les plus forts pour poursuivre le jeu le plus longtemps possible.

Trois couples sur dix ont rompu depuis le tournage. Est-ce que l’instantanéité des réseaux sociaux ne gâche pas le plaisir de la saison ?

La vitesse des réseaux sociaux est là, ça fait partie de l’actualité. Les candidats partagent leur vie à l’instant T donc on doit faire avec. Je trouve que ce n’est pas inintéressant, ça ne nous enlève rien parce que quand ils sont arrivés dans cette aventure, ils étaient réellement ensemble avec des ambitions de couple, des problématiques. Les internautes qui les suivent sur les réseaux sociaux vont peut-être plus comprendre pourquoi ce couple a rompu. Dans le cas de Sarah et Ahmed, c’est un divorce donc il y a encore plus d’implication que sur un jeune couple en devenir. Nos téléspectateurs vont suivre avec intérêt leur histoire dans cette aventure, leur problématique de couple et ce seront des informations complémentaires qui leur permettront peut-être de mieux comprendre ce qui leur est arrivé. Je pense que c’est assez complémentaire.

Click Here: usa rugby jerseyEntre Qui veut épouser mon fils ?, Mon incroyable fiancé, La Villa des cœurs brisés, 10 Couples Parfaits et maintenant La Bataille des Couples, arrivez-vous à être encore surprise par ce qu’il se passe dans vos émissions ?

C’est un sujet inépuisable, j’ai l’impression que c’est un puits sans fond. C’est un sujet sur lequel on a toujours des choses à dire. Même si les problématiques liées à l’amour sont à peu près les mêmes, la gestion de chacun est très différente. Plus j’ai de candidats, plus je me nourris et je pense qu’en regardant cette émission, on apprend sur l’amour. Je suis toujours surprise par les propositions qui me sont faites. Comme il y a beaucoup de personnalités différentes, il y a beaucoup de propositions. Je ne suis pas encore rompue à l’exercice. Le jour où je ne serai plus surprise, je crois que j’arrêterai mais je crois que les cabinets de coachs en amour sont remplis parce que même si on écoute des centaines de témoignages sur YouTube, c’est inépuisable donc on n’a jamais fini d’en parler.

Avez-vous d’autres projets avec le groupe TF1 ?

Sans trop vous révéler de choses, je vais repartir pour une cinquième saison des 10 Couples Parfaits prochainement. Une cinquième saison est déjà en route donc je suis ravie. Le lieu risque de changer et le tournage ne va pas trop tarder. D’autres choses sont aussi en préparation. J’ai une boîte de production avec laquelle j’écris de nouveaux concepts, j’espère pouvoir vous en parler rapidement.

Télévision
« Les Marseillais » ont-ils encore quelque chose à voir avec « Loft Story » ?
Télévision
« Il y a des candidats qui se font manipuler et exploiter », prévient Morgane Enselme de « Secret Story »

Leave A Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *