Meghan Markle harcelée par la presse, comme Diana : le prince Harry s’insurge

Alors qu’il achève sa tournée royale en Afrique, le prince Harry a publié un long communiqué sur le site officiel des Sussex le 1er octobre 2019. Une déclaration dans laquelle le Britannique de 34 ans prend la défense de sa femme Meghan Markle, qui est selon lui “victime d’un tabloïd britannique“. Le couple vise plus précisément le Mail on Sunday qui a publié en février dernier une lettre privée écrite par la duchesse de Sussex à son père Thomas Markle, avec qui elle est en froid depuis son mariage célébré en mai 2018.

Nous croyons en la liberté des médias et aux reportages objectifs et honnêtes, a-t-il d’abord déclaré. Malheureusement, mon épouse est devenue l’une des dernières victimes d’un tabloïd britannique qui mène des campagnes contre des personnes sans se soucier des conséquences, une campagne impitoyable qui s’est intensifiée au cours de l’année écoulée, tout au long de sa grossesse et maintenant que nous élevons notre fils [Archie, bientôt 5 mois, NDLR].

Le duc de Sussex annonce qu’avec son épouse, ils ont entamé il y a plusieurs mois des poursuites judiciaires contre le Mail on Sunday. “Ce journal en particulier la vilipende presque quotidiennement depuis neuf mois, il a créé mensonge après mensonge à ses dépens, simplement parce qu’elle n’était pas visible pendant son congé maternité. Elle est la même femme qu’il y a un an le jour de notre mariage, tout comme elle est la même femme que celle que vous avez vue lors de cette tournée en Afrique (…). J’ai été le témoin silencieux de ses souffrances privées depuis trop longtemps. Il y a un coût humain à cette propagande implacable, en particulier lorsqu’elle est sciemment fausse et malveillante, et même si nous continuons à faire bonne figure, je ne peux pas décrire à quel point cela a été douloureux.

L’histoire se répète

Le prince Harry va jusqu’à comparer cette situation à celle qu’a vécue sa mère Diana, décédée en août 1997 à Paris alors qu’elle était pourchassée par des paparazzi : “Ma plus grande peur est que l’histoire se répète. J’ai vu ce qu’il se passe lorsqu’une personne que j’aime est banalisée au point de ne plus être traitée ou vue comme une personne réelle. J’ai perdu ma mère et, maintenant, je vois ma femme devenir la victime de ces mêmes forces puissantes.” Une situation également déplorée publiquement par George Clooney et Elton John, deux amis proches du couple.

Le communiqué précise que Meghan Markle est légalement représentée par le cabinet anglais Schillings et que cette action est financée à titre privé. Les éventuels dédommagements financiers seront reversés à une association luttant contre le harcèlement.

Click Here: Spain soccer tracksuit

Leave A Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *