Mercato OM : « Si quelqu’un arrive, je serai heureux »… On a suivi Titi, supporter star à l'aéroport de Marignane

On a suivi Titi, célèbre supporter de l’OM, connu pour ses photos avec les dernières recrues.Il a décidé de passer la journée à l’aéroport de Marignane, pour être au plus près de l’arrivée d’éventuelles recrues.Mais l’OM a l’obligation de vendre avant de recruter, et il n’y avait pas eu le moindre mouvement jusqu’en milieu d’après-midi.

A Marignane,

La folie du mercato jusqu’à l’aviation générale de Marignane. C’est la première fois que Titi, supporter star de l’Olympique de Marseille connu pour ses photos avec les dernières recrues, vient passer le dernier jour du mercato à l’aéroport de Marignane. Non pas au Terminal 1 ou 2 comme n’importe quel badaud, mais directement à l’aviation générale, là où Amine Harit, le dernier arrivé, ou Pol Lirola, l’une des recrues les plus attendues, ont posé les pieds.

Click Here: South Korea soccer tracksuit

« Ils ont annoncé trois à quatre arrivée pour la fin du mercato donc je me suis dit qu’il valait mieux venir à Marignane plutôt que de faire les allers-retours depuis la Commanderie, là où je passe la dernière journée du mercato d’habitude. Surtout que c’est la rentrée donc il peut y avoir des bouchons », nous explique Titi, assis sur sa chaise de camping, à l’ombre du bâtiment de l’aviation générale.

Attendre un départ pour avoir une arrivée

Il a pris place dès 8h30 ce mardi matin, mais depuis très peu de mouvements. « Le mec de l’aviation m’a dit qu’il n’y avait rien de prévu. De toute façon, il faut qu’on attende un départ pour avoir une arrivée. Comme le transfert de Jules Koundé de Séville, qui pourrait se rabattre sur Caleta-Car ou Kamara pour le remplacer. Ou une offre irrefusable pour Valentin Rongier », détaille-t-il.

Selon les dernières informations, Duje Caleta-Car ne serait pas du tout chaud à partir du côté de Wolverhampton, alors que le club anglais a fait une offre à 15 millions d’euros à l’OM. Ce pourrait donc finalement être le joueur formé à l’OM, Boubacar Kamara, qui débloquerait la situation en cas de belles offres.

Seule visite du jour, un autre supporter de l’OM qui est venu accompagner Titi pour le déjeuner. Sinon, rien. Le calme absolu. « Je ne m’attends à rien et si quelqu’un arrive, je serai heureux », se contente Titi. Même s’il confie que si un joueur arrive, il aimerait que ce soit un attaquant pour suppléer le Polonais Arkadiusz Milik.

« Tenir le poste sans bouger, je sais faire depuis l’armée »

Mais à 16 heures, toujours rien. Pourtant Titi n’est pas encore lassé. « Je partirai quand j’en aurais marre. Mais être sur zone et tenir le poste sans bouger c’est quelque chose que je sais faire depuis l’armée. Quand j’étais jeune, mon père me disait qu’avec l’âge la passion s’effriterait. Pourtant plus je vieillis et plus je suis passionné. J’ai ça dans le sang, et c’est plus fort que tout », confie-t-il.

Et même s’il n’a pas l’occasion d’accueillir la douzième recrue de l’OM après Gerson, Konrad de la Fuente, Balerdi, Guendouzi, Under, Pau Lopez, Saliba, Peres, Lirola et Delgado, son mercato est réussi. Il a réussi à glaner une photo avec chacun de ces joueurs, en guise d’annonces officieuses de leur recrutement.

Sport
Mercato PSG : « Se queda ! » Le Real Madrid abandonne les négociations pour Mbappé… Revivez cette journée de dingue avec nous
Sport
OM – ASSE : « On a offert 90 minutes d’émotions », les Marseillais de Sampaoli régalent en ce début de saison

Leave A Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *