Tennis : De retour sur terre à Genève, Federer « revient de beaucoup plus loin » qu'en 2017

Pas d’enflammade pour Roger Federer avant son retour sur terre battue à Genève mardi, où il affrontera le vainqueur du match Andujar-Thompson. Le Suisse manque de rythme et ne s’attend pas à grand-chose si ce n’est taper des balles pour retrouver au plus vite son meilleur niveau. « C’est peut-être mieux de revenir par un 250 que par un Masters 1000, même si je peux tout aussi bien perdre d’entrée à Genève », a déclaré Rodgeur à la veille de son entame de tournoi.

Lucide, le Suisse balaye d’un revers de main son retour à celui – gagnant – de 2017. A l’époque, il s’était remis d’une pause de six mois en remportant l’Open d’Australie​ et Wimbledon. Mais il était un peu plus jeune. « Je reviens de beaucoup plus loin, il y a plus de points d’interrogation que fin 2016, où je sentais que j’étais en méga forme. À l’époque, j’avais joué une vingtaine de sets avec Lucas Pouille, cette fois, je n’ai pas autant de tennis derrière moi, je viens de finir ma phase de préparation physique. »

Federer pas mécontent du léger report de Roland

Commence maintenant pour Federer une longue route vers le retour au top, avec pour objectif de bien figurer à Wimbledon, sa « priorité ». Heureuse conséquence du report d’une semaine de Roland-Garros, le co-recordman du nombre de victoires en Grand Chelem fera un crochet par Paris à la fin du printemps. « Quand on a appris que Roland-Garros était décalé d’une semaine, on a tout mis sur la table avec mon équipe pour discuter. Finalement, assez vite, l’optique de jouer Genève et Paris était un scénario qui me plaisait bien. » Au moins autant qu’il plait au public du Chatrier.

Sport
Masters 1000 : Rafael Nadal sacré pour la dixième fois à Rome

Click Here: tyrone gaa jerseys

Leave A Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *